Connexion
Formation

La formation est considérée comme une voie privilégiée pour améliorer la qualité des services. La formation est double : continue et de base. La formation continue permet aux professionnels et aux divers intervenants d’acquérir les nouvelles connaissances et de les adopter dans leur pratique. Pour sa part, la formation de base principalement destiné aux étudiants devrait « privilégier l’approche bio-psycho-sociale de la personne, l’ouverture vers de nouvelles pratiques, la pluridisciplinarité et, enfin, l’évaluation des modes d’intervention » (Politique de santé mentale, 1989). La recherche est l’autre voie privilégiée pour atteindre l’efficacité et l’efficience dans les pratiques. Selon la Politique de santé mentale (1989), elle doit « être orientée vers la pratique et viser l’intégration des aspects biologique, psychologique et social ».

Lieux de formation

  1. TÉLUQ (l’université à distance de l’UQAM) offre un diplôme de deuxième cycle en santé mentale (DESS) en santé mentale uniquement à distance. Ce programme a pour but de permettre à des professionnels d’accéder à une formation de deuxième cycle en santé mentale, à caractère transdisciplinaire, axée sur le soutien à l’intervention et la réflexion portant sur l’intervention. Le programme se structure autour de quatre axes directeurs, dont découlent les objectifs généraux : fondements scientifiques, compétences d’intervention, problématiques actuelles, pratiques sociales.
  2. Les universités du Québec à Rimouski et en Abitibi offrent un certificat conjoint en santé mentale qui s’adresse aux intervenantes et aux intervenants en santé mentale, principalement aux personnes ayant une formation en soins infirmiers, en travail social ou dans un domaine connexe. Ce programme vise l’acquisition des connaissances concernant la santé mentale et les processus de perturbation de la santé mentale ; le développement ou le perfectionnement d’attitudes et d’habiletés aux différents niveaux de prévention.
  3. L’Université du Québec à Trois-Rivières offre un certificat en santé mentale dont l’objectif est de permettre aux personnes œuvrant dans le champ de la santé mentale et des troubles mentaux d’acquérir des fondements théoriques afin d’actualiser leurs pratiques auprès des individus, des familles et des groupes aux prises avec des problèmes de santé mentale, aussi bien dans les milieux institutionnels que communautaires. Il les prépare également à mettre de l’avant des programmes de promotion de la santé mentale ainsi que de prévention des maladies et des troubles mentaux. L’accessibilité de ce programme aux infirmières, de même qu’aux différentes autres intervenantes, vise à favoriser le travail en équipe dans une perspective d’interdisciplinarité
  4. L’Université du Québec à Chicoutimi offre un certificat d’études en santé mentale qui prépare l’étudiant à intervenir auprès des individus, des familles et des groupes dans le but de maintenir, d’améliorer et de restaurer leur santé. Le programme permet à l’étudiant : d’approfondir les bases théoriques en santé mentale et de développer des habiletés nouvelles et nécessaires pour intervenir auprès de la personne, de la famille, des groupes et de la communauté ; de structurer des plans d’intervention individuels et collectifs dans une préoccupation de santé holistique ; de développer un esprit de respect de l’autonomie, de la compétence et des habiletés de la personne, du réseau familial, des proches et de la communauté et de recourir aux forces de ce réseau au nom des valeurs d’entraide et de solidarité.
  5. L’Université de Montréal offre un Certificat d’intervention en santé mentale qui poursuit l’objectif suivant : fournir aux diplômés des connaissances et une instrumentation spécifiques pour améliorer leur intervention dans le domaine de la santé mentale dans un contexte interdisciplinaire. Objectifs spécifiques : Permettre à l’étudiant : 1) de développer une réflexion personnelle et professionnelle sur son engagement en santé mentale ; 2) d’acquérir des notions fondamentales spécifiques aux diverses pratiques d’intervention en santé mentale dans une perspective interdisciplinaire ; 3) de développer des habiletés d’intervention en collaboration avec la personne, son réseau et les services en santé mentale.
  6. L’Université de Moncton offre un certificat en santé mentale qui est destiné aux infirmières et aux infirmiers francophones qui travaillent dans les secteurs de la santé mentale et des soins psychiatriques ainsi qu’aux infirmiers et aux infirmières en service dans les unités de soins généraux et de soins intensifs, les services d’urgence, les blocs opératoires, les foyers de soins, les centres de désintoxication. Les objectifs sont : Développer une relation thérapeutique qui promeut la santé mentale de la personne soignée ; Apprécier et surveiller la santé mentale et les symptômes des troubles mentaux ; Intervenir et évaluer ses interventions de façon continue ; Gérer de façon efficace des situations qui évoluent rapidement ; Enseigner et encadrer la personne soignée afin de promouvoir la santé mentale et le bien-être ; Assurer la qualité des pratiques de soin ; Collaborer de façon efficace avec l’équipe multidisciplinaire et les agences multiples dans la livraison des services ; Affirmer la vision et les valeurs inhérentes à la promotion de la santé.