Connexion
Volume XXXIII, Numéro 1, Printemps 2008

LA PSYCHOTHÉRAPIE FOCALISÉE SUR LE TRANSFERT : QUÉBEC-NEW YORK, 2e partie

Présentation

André Renaud. La psychothérapie focalisée sur le transfert : Québec-NewYork, 2e partie, p. 7

Dossier : LA PSYCHOTHÉRAPIE FOCALISÉE SUR LE TRANSFERT : QUÉBEC-NEW YORK, 2e partie

Jill C. Delaney, Frank Yeomans, Michael H. Stone, Catherine Haran. Incidence de certains facteurs sur l’issue d’une psychothérapie dans un essai clinique randomisé auprès de patients avec trouble de personnalité limite (TPL), p. 15

Pamela A. Fœlsch, Anna E. Odom, Otto F. Kernberg. Modifications à la psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT) pour le traitement des adolescents avec une identité diffuse, p. 37

Diana Diamond, Frank Yeomans. La relation patient-thérapeute : impacts de la théorie de l’attachement, de la fonction réflexive et de la recherche, p.61

Louis Diguer, Olivier Laverdière, Dominick Gamache. Pour une approche empirique des relations d’objet, p.89

Diana Diamond, Frank Yeomans. Psychopathologies narcissiques et psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT), p.115

Communication brèves

Viva Iny, Marie Claire Dumont, Parcours singulier d’une mère courageuse : rêves, traumatismes et résilience, p. 141

Entretien

Denise Marchand. À propos de la parution de l’ouvrage Thérapies multifamiliales, Des groupes comme agents thérapeutiques, sous la direction de Solange Cook-Darzens, Érés, coll. « Relations », 2007. Entretien avec Solange Cook-Darzens, p.157




Incidence de certains facteurs sur l’issue d’une psychothérapie dans un essai clinique randomisé auprès de patients avec trouble de personnalité limite (TPL)
Jill C. Delaney, Frank Yeomans, Michael H. Stone, Catherine Haran

Cet article présente une version modifiée de la psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT) appliquée aux adolescents démontrant une identité diffuse. Cette méthode a déjà démontré son efficacité auprès d’adultes souffrant d’importants problèmes de diffusion de l’identité. Nous signalons l’importance de distinguer la crise identitaire normale à l’adolescence de la diffusion de l’identité, afin de bien repérer les adolescents qui pourraient bénéficier de ce traitement. Les principales modifications apportées à la PFT pour s’adapter aux adolescents impliquent divers changements : des changements quant à la fréquence et à la durée de certaines techniques particulières (par exemple une clarification accrue ; une plus grande attention aux relations extra-transférentielles avant d’aborder directement le transfert), des changements quant aux tactiques (par exemple l’inclusion de la famille à l’étape de l’évaluation et dans le contrat qui établit les phases de traitement, l’inclusion d’interventions de soutien dans le milieu tout en gardant la position analytique au cours des séances), des changements quant aux stratégies (par exemple tenter de lever les blocages qui nuisent au développement normal de l’intégration de l’identité, plutôt que de « forcer la maturation »). Le traitement vise à améliorer les relations de l’adolescent avec ses amis, ses parents et ses professeurs ; à clarifier ses objectifs dans la vie ; à acquérir une estime de lui-même et à être mieux préparé à s’investir dans les relations amoureuses.

Retour


Modifications à la psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT) pour le traitement des adolescents avec une identité diffuse
Pamela A. Fœlsch, Anna E. Odom, Otto F. Kernberg

Cet article présente une version modifiée de la psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT) appliquée aux adolescents démontrant une identité diffuse. Cette méthode a déjà démontré son efficacité auprès d’adultes souffrant d’importants problèmes de diffusion de l’identité. Nous signalons l’importance de distinguer la crise identitaire normale à l’adolescence de la diffusion de l’identité, afin de bien repérer les adolescents qui pourraient bénéficier de ce traitement. Les principales modifications apportées à la PFT pour s’adapter aux adolescents impliquent divers changements : des changements quant à la fréquence et à la durée de certaines techniques particulières (par exemple une clarification accrue ; une plus grande attention aux relations extra-transférentielles avant d’aborder directement le transfert), des changements quant aux tactiques (par exemple l’inclusion de la famille à l’étape de l’évaluation et dans le contrat qui établit les phases de traitement, l’inclusion d’interventions de soutien dans le milieu tout en gardant la position analytique au cours des séances), des changements quant aux stratégies (par exemple tenter de lever les blocages qui nuisent au développement normal de l’intégration de l’identité, plutôt que de « forcer la maturation »). Le traitement vise à améliorer les relations de l’adolescent avec ses amis, ses parents et ses professeurs ; à clarifier ses objectifs dans la vie ; à acquérir une estime de lui-même et à être mieux préparé à s’investir dans les relations amoureuses.

Retour


La relation patient-thérapeute : impacts de la théorie de l’attachement, de la fonction réflexive et de la recherche
Diana Diamond, Frank Yeomans

Dans cet article, les auteurs tentent d’illustrer comment les questions liées à l’attachement sont au cœur de la psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT), une psychothérapie psychodynamique manualisée pour le traitement des personnes ayant un trouble de la personnalité limite (TPL). Les auteurs mettent en évidence que la façon dont le psychothérapeute prend conscience de ces questions liées à l’attachement peut l’aider à mieux comprendre les processus psychopathologiques occasionnés par les troubles de l’attachement et, plus particulièrement, comment le lien patient-thérapeute peut favoriser la désorganisation de l’attachement ou la gêner passablement.

Retour


Pour une approche empirique des relations d’objet
Louis Diguer, Olivier Laverdière, Dominick Gamache

Dans cet article, les auteurs abordent le concept de relations d’objet et de sa place dans les théories psychodynamiques de la personnalité et, plus particulièrement, dans la concep¬tualisation de Kernberg des troubles et des organisations de la personnalité. Ils tentent ensuite de montrer la pertinence d’une approche empirique des relations d’objet en rappelant quelques-unes des mesures les mieux considérées. Ils présentent le Object Relations Rating Scale (ORRS ; Diguer, 2001), une mesure nouvelle qui se démarque des autres en ce qu’elle porte sur l’interaction thérapeutique dans son ensemble, qu’elle est cohérente avec le modèle d’intervention de Kernberg et qu’elle considère l’ensemble des manifestations relationnelles. Enfin, les auteurs présentent des indices métrologiques satisfaisants à propos de cette nou¬velle mesure.

Retour


Psychopathologies narcissiques et psychothérapie focalisée sur le transfert (PFT)
Diana Diamond, Frank Yeomans

Les auteurs présentent un aperçu de l’éventail des interprétations psychanalytiques de la pathologie narcissique, en mettant l’accent sur le modèle et le système de classification décrits par Kernberg (1984). Ils abordent la manière dont le clivage des dyades relationnelles objectales favorise une importante pathologie, tant du développement que du fonctionnement du surmoi et de l’établissement défensif d’un faux soi grandiose. Ces trois points sont au cœur des pathologies du narcissisme. Les auteurs passent en revue les modifications psychothérapiques susceptibles d’aider les cliniciens à soigner efficacement les patients souffrant d’une pathologie du narcissisme. Ils présentent les distinctions entre les divers niveaux de narcissisme qui influencent à la fois l’approche thérapeutique et le pronostic.

Retour