Connexion
HAÏTI-QUÉBEC-CANADA : vers un partenariat en santé mentale

PROBLÉMATIQUE

Depuis la fin des années 50, des liens privilégiés se sont tissés entre le Canada, le Québec et Haïti. De nombreux citoyens haïtiens ont choisi le Canada et le Québec comme terre d’accueil et en font leur nouvelle patrie. Ces citoyens canadiens et québécois d’origine haïtienne ont activement participé au développement politique, économique, culturel du Québec et du Canada, entre autres dans les domaines de la santé et des services sociaux. Le gouvernement québécois a reconnu ces liens privilégiés en choisissant Haïti comme pays prioritaire dans sa politique de coopération internationale.

À l’instar de leurs concitoyens québécois/canadiens, les membres de la communauté haïtienne évoluent dans un milieu culturel et social imprégné de valeurs, d’attitudes et de manières de faire culturellement déterminées. L’acculturation progressive à celles-ci leur permet à la fois de s’enrichir et de contribuer à l’évolution de leur nouvelle culture dans ses divers aspects. Le volume Ces Québécois venus d’Haïti en est une illustration. Mais tout comme les autres citoyens québécois/ canadiens, le parcours individuel d’un certain nombre d’entre eux a pu être jalonné de difficultés existentielles, économiques, identitaires, familiales, maritales, scolaires, sans parler de problèmes de santé mentale, etc. Le parcours collectif de la communauté a également pu être ponctué de difficultés économiques et sociales comme le chômage, la violence, la criminalité, la grossesse d’adolescentes, etc.

Durant les mêmes années, Haïti a connu une évolution politique, économique et sociale telle que les citoyens haïtiens ont dû faire preuve d’imagination et d’initiative, pour ne pas dire de résilience, pour s’y adapter. Les nouveaux Québécois/Canadiens d’origine haïtienne ne sont pas demeurés insensibles à cette situation. Un bon nombre d’entre eux ont essayé de s’impliquer afin d’infléchir la trajectoire du pays et d’aplanir les difficultés vécues par la population. Le temps nous semble maintenant venu d’institutionnaliser davantage les échanges et d’ouvrir un dialogue entre Haïti et la diaspora haïtienne du Québec et du Canada. Le colloque Haïti-Québec-Canada : Vers un partenariat en santé mentale est une occasion d’engager le dialogue dans un domaine trop souvent négligé, mais essentiel à une qualité de vie satisfaisante : la santé mentale. Il vise à :

  1. favoriser une rencontre des divers partenaires oeuvrant auprès de la communauté haïtienne au Québec et au Canada en vue de créer un réseau de soutien mutuel dans les domaines de la recherche, des politiques et de l’intervention ;
  2. permettre aux membres de la communauté haïtienne du Québec et du Canada d’échanger avec leurs collègues d’Haïti sur les problématiques de la santé mentale à la fois communes et à la fois différentes ;
  3. prendre connaissance des solutions élaborées par les uns et les autres dans des contextes culturels différents pour répondre à ces problématiques.

24 avril

Questions épistémologiques

Mot de bienvenue
Madame Suzanne Hébert, directrice, CSSS Saint-Léonard et Saint-Michel


Évolution des conceptions et de l’intervention en santé mentale.
Présentation de l’évolution des conceptions étiologiques et d’intervention dans l’espace haïtien.
Dr Legrand Bijoux, psychiatre, Port-au-Prince


La santé mentale dans une perspective de santé publique
Identification des principaux facteurs individuels, sociaux et communautaires qui favorisent le bien-être et la qualité de vie de la population.
Jean Caron, directeur de l’équipe des IRSC en épidémiologie sociale et psychiatrique, Montréal


PROBLÉMATIQUES DE SANTÉ MENTALE

État de la santé mentale en Haïti : la violence et ses conséquences psychiques, une prise en charge pluridisciplinaire des victimes
Regard sur la santé mentale en Haïti : difficultés dans l’accès aux soins ; ressources humaines et services disponibles. Dispositif de prise en charge mis en place par Médecins du Monde.
Katia Henrys, psychologue clinicienne à Médecins du Monde, Port-au-Prince


Blackness, haïtianité et québécitude : modalités de participation et d’appartenance chez la deuxième génération d’origine haïtienne
Comment se jouent et agissent différents pôles identitaires (haïtianité, québécitude et blackness) dans l’expérience sociale très spécifique des jeunes Québécois de la deuxième génération d’origine haïtienne.
Maryse Potvin, professeure, Sciences de l’éducation, UQAM, Montréal


Manifestations culturelles et pratiques d’intervention dans le milieu communautaire
Manifestations culturelles des problèmes de santé mentale des individus et pratiques originales d’intervention du milieu communautaire pour y faire face.
Marjorie Villefranche, directrice des programmes Maison d’Haïti, Montréal


Discussion avec la salle


Problématiques communes mais solutions culturelles différentes

Le rôle de la femme haïtienne
Présentation de la condition féminine haïtienne (réalités et perceptions) et des situations socioéconomiques des femmes. Le thème des rôles assignés aux femmes et assumés par elles sera abordé.
Danièle Magloire, dirigeante de l’organisation de défense des droits des femmes EnfoFanm (Info Femmes), Port-au-Prince


Violence infantile en Haïti et au Québec
Comment grandit l’enfant haïtien à travers la violence ?

Réflexion sur le tourbillon de violence des dernières années qui a entravé l’enfant dans son évolution émotionnelle et qui a révolté la société. Il sera aussi question d’une autre violence plus silencieuse dont les enfants restavek sont un exemple.
Norah Desroches Salnave, professeure, Port-au-Prince


Le PRCPI et la violence intrafamiliale
Réflexion sur le PRCPI qui se veut un élément de réponse concrète à la problématique de la violence intrafamiliale dans le milieu haïtien.
Daniel François, Montréal, coordonnateur du Centre d’accompagnement et d’assistance familiale (CAAF)


PROBLÉMATIQUE DE VIOLENCE CONJUGALE

Violence conjugale en Haïti : Un défi à relever
Données statistiques ; scénario de vie de la femme haïtienne victime de violence et de l’agresseur, l’homme haïtien. Piste de solution pour venir à bout de cette situation et encadrement déjà existant.
Roseline Benjamin, directrice générale, Institut de développement personnel et organisationnel, Port-au-Prince


Violence conjugale dans la communauté haïtienne au Québec
Présentation de la problématique. Spécificité par rapport à la violence conjugale en Haïti.
Suzie Weche, Centre haïtien d’action familiale, Montréal


La famille haïtienne d’accompagnement au Centre Jeunesse de Montréal
Programme d’aidantes naturelles issues de la communauté haïtienne contribuant à la mise en place de solutions conjointes entre les familles haïtiennes et la DPJ en tenant compte de leurs valeurs respectives.
Chilène Michelot, aidante naturelle
Monique Cauchy, travailleuse sociale, Centre Jeunesse de Montréal, Montréal


Discussion avec la salle



25 avril

Problématiques et solutions spécifiques

État de stress post-traumatique
Présentation des conditions essentielles pour poser le diagnostic d’un état de stress post-traumatique et des réactions possibles à un traumatisme psychologique.
Nicole D. Carré, psychiatre, Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, Trois-Rivières


Judiciarisation du comportement de jeunes noirs par la police et les praticiens sociaux à Montréal
Les jeunes Québécois d’origine haïtienne ont des trajectoires différentes lorsqu’ils entrent en contact avec les systèmes de protection de la jeunesse. Comment pénètrent-ils ce système ?
Léonel Bernard, délégué à la jeunesse au Centre jeunesse de Montréal- Institut universitaire, chercheur associé au CREMIS, Montréal


Les Enfants Restavek
Réflexion sur la problématique des enfants confiés par les parents à des familles substituts, mais qui sont victimes d’exploitation en Haïti.
Père Miguel Jean-Baptiste, directeur d’un Centre d’aide aux enfants restavek, Port-au-Prince


Prévention auprès des parents
Expérience d’intervention auprès des parents de la communauté haïtienne éprouvant des problèmes de comportement envers leurs enfants
Suzie Boisrond, orthopédagogue, Maison d’Haïti


Villagethérapeutique de Moriady : modèle de soins en milieu rural africain
Expérience d’une ONG médicale en travail de proximité en santé mentale qui offre des soins aux malades mentaux en collaboration avec la communauté d’un village de 1400 habitants. Les résultats de cinq années d’expérience montrent l’efficacité de l’approche ambulatoire des soins en santé mentale.
Abdoulaye Sow, médecin de santé publique, Conakry, Guinée


Échanges avec la salle


Perspectives d’avenir

Culture et santé mentale
Présentation de la problématique culture et santé mentale et son impact sur la pratique psychiatrique.
Jeanne Philippe, psychiatre, Port-au-Prince


Contribution à l’Ethnopsychiatrie Haïtienne
Réflexion sur l’ethnopsychiatrie, inspirée du modèle Devereux-Nathan, mais adaptée à la réalité haïtienne, et sur le projet pilote GROSAME à Grand- Goâve pour la décentralisation des soins en santé mentale.
Frantz Raphaël, médecin, co-fondateur de la Clinique transculturelle de l’hôpital Jean-Talon, Montréal


La marque du vaudou dans la culture haïtienne
« Si on considère le vaudou comme une manière d’être et de penser en deçà et au-delà de sa dimension superstitieuse, on est contraint à examiner la façon dont il peut déterminer les manifestations de la subjectivité et de ses troubles dans le lien social. »
Conférencier : Willy Apollon, philosophe, psychanalyste, Québec


Table ronde : pour un partenariat Haïti, Québec et Canada
Discussion sur les conditions et les domaines de collaboration entre les partenaires.
Réflexions sur une politique de santé mentale en Haïti :
Daniel Henrys, médecin, Port-au-Prince.
Le communautaire : Marjorie Villefranche, Maison d’Haïti, Montréal.
La psychiatrie : Roger Malary, directeur de l’hôpital Défilé de Beudet, Port-au-Prince.


Mot de clôture
Marie-Josée Fleury, chercheure, hôpital Douglas