Connexion
Faut-il supprimer les voix ?

Le comité de rédaction de la revue Santé mentale au Québec propose à la communauté des chercheurs, des intervenants et des personnes intéressées par cette thématique une série de débats sur des sujets d’actualité dans le champ de la santé mentale au sens large. Cette initiative s’inscrit dans la mission de la revue dont l’un des objectifs est d’être un lieu d’échanges et de débats entre toutes les personnes intéressées et impliquées dans ce champ.

Argument : Faut-il supprimer les voix ?
Myreille St-Onge, Hélène Provencher

Faut-il supprimer les voix ? Là n’est pas la question !
Réponse d’un ancien entendeur de voix, Roger Boisvert jr

Faut-il supprimer les voix ? Une réponse
Jérôme Favrod, Valentino Pomini

Prison intérieure ou discours fantôme ?
Caroline Giroux

Voix et hallucinations : quelques leçons et pièges
Pierre Migneault

Le risque de perdre sa « voix » ou les dangers de la perte de sens en psychiatrie
Georges Robitaille

Les voix, des symptômes à interpréter avant de vouloir les traiter
Marc-Alain Wolf

Perceptions hallucinatoires
Henri Grivois

Faut-il supprimer les voix ?,Réponse des auteures
Myreille St-Onge et Hélène Provencher


Participez au débat Faut-il supprimer les voix ? en partageant vos commentaires et interrogations avec les lecteurs et lectrices. Pour ce faire, envoyez-nous vos réflexions que nous mettrons en ligne durant les jours suivant leur réception. Les commentaires reçus seront présentés par ordre chronologique. Ne pas oublier que la longueur maximale des commentaires ne doit pas dépasser 800 mots. Ils ne doivent pas être une répétition des commentaires déjà émis ni comporter de propos malveillants.

Pour nous faire parvenir un commentaire
   
Nom :
Prénom :
Courriel :
Commentaire :